Acquigny, le 22 mai 2008 : journée de solidarité

Publié le par ACQUIGNY ESSOR


Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer.

 

 

Nous pensons que tout le monde se souvient du tollé général sur la décision de la direction générale de la SNCF de maintenir le lundi de Pentecôte férié et de faire travailler ses salariés 1 minute et 52 secondes de plus par jour au moment de l’introduction de la journée de solidarité.

La municipalité actuelle a décidé d’adopter le même système. Par conséquent les salariés de la commune travailleront 2 minutes de plus par jour sans plus de précisions sur le mode de calcul (décision du conseil municipal du 22 mai 2008). Compte tenu des différents emplois du temps du personnel communal ceci nous paraît difficile à mettre en place. En effet certains employés ne travaillent que 35 semaines par an pendant que d’autres en font 45. Mais l’histoire de compliquer un peu plus la chose certains travaillent 4 jours par semaines alors que d’autres travaillent 5 jours. De plus certains employés sont à temps partiels.

 

Vous êtes un peu perdus ? Rassurez-vous, nous aussi !

 

Bonjour les comptes d’apothicaire ! N’y avait-il pas d’autres solutions un peu moins compliquées ?

Publié dans Personnel communal

Commenter cet article