Acquigny, le 27 juin 2008 : perte de pouvoir d'achat

Publié le par ACQUIGNY ESSOR


Travailler plus pour gagner moins !

 


     Cet article est une réaction d’Acquigny Essor qui était, d’ailleurs, les seuls présents lors de ce conseil municipal, dans le public. Nous insistons bien sur le fait que l’employée communale en question n’a à aucun moment rencontré « Acquigny Essor » pour se plaindre des misères que la municipalité actuelle lui fait. 

Nous sommes extrêmement surpris pour ne pas dire choquer qu’une municipalité de gauche puisse diminuer le pouvoir d’achat d’un employé communal sans aucun remord. Il nous semblait qu’un des combats d’un élu du gauche était la défense des salariés mais aussi de contribuer à l’augmentation du pouvoir d’achat.

 

Nous avons donc décidé de vous décrire le cas en question en vous demandant de vous mettre à la place d’une employée communale puis d’un élu, tout du moins le temps de le lire.

 

Ø Imaginez que vous êtes une femme si vous ne l’êtes pas,

Ø Imaginez que vous avez six enfants si vous n’en avez pas ou moins,

Ø Imaginez qu’à cause du nombre d’heures de travail imposées (10 heures par jour, en quittant à 18H30), vous ne pouvez malgré vous remplir votre rôle de mère de famille dans de bonnes conditions (devoirs des enfants, les emmener chez le médecin, etc.),

Ø Imaginez que vous gagnez 1 312,36 euros brut (selon grille indiciaire du 1er mars 2008) donc environ 1 070 euros net en travaillant 35 heures par semaine (chose, qui malheureusement, arrive trop souvent),

Ø Imaginez que vous n’allez gagner que 950 euros en travaillant 31 heures par semaine,

Ø Imaginez que grâce à votre conscience professionnelle le travail demandé est accompli mais que pour cela vous ne prenez les pauses légales du code du travail (matin et après midi),

Ø Imaginez que toujours grâce à votre conscience professionnelle vous ne prenez pas la pause de 45 minutes (minimum légal du code du travail) pour manger le midi car vous servez d’autres employés communaux et que c’est assimilé à du temps de travail,

Ø Imaginez que ces 31 heures sont en fait 40 heures par semaine pour compenser les vacances scolaires (sans compter les pauses non prises et que la municipalité ne compense pas),

Ø Imaginez que vous recevez toujours les mêmes factures mais que vous devez les payer avec 120 euros de moins par mois sans parler du contexte actuel qui se charge déjà de diminuer notre pouvoir d’achat (augmentation des denrées alimentaires, du pétrole qui fait accroître du même coup le prix d’une multitude d’autres produits, etc.).

 

 

Surtout ne perdez pas de vue que cette personne pourrait être vous.

 

 

Maintenant :

 

Ø Imaginez que vous êtes un élu de la commune et par conséquent que vous êtes le responsable de cette femme dont vous avez toujours en mémoire sa description,

Ø Imaginez que vous soyez quelqu’un de gauche ou de sensibilité de gauche si vous ne l’êtes pas,

Ø Imaginez, maintenant que vous êtes de gauche, que vous êtes à l’origine des 35 heures sans diminution de salaire,

Ø Imaginez, que comme vous êtes de gauche, vous devriez tirer les salariés vers le haut et non les rabaisser ce qui normalement est un fondamental de gauche oublié fâcheusement par la municipalité d’Acquigny.

Ø Imaginez toujours que vous êtes de gauche si vous ne l’êtes pas et que vous empêchez une mère de famille de six enfants de remplir correctement ses obligations familiales qui sont un autre fondamental de gauche bafoué par « Mieux vivre à Acquigny ». D’ailleurs, sur ce sujet, il semble que les politiques soient tous d’accord pour relancer cette grande valeur qu’est la famille.
 

 

Nous avons souvent utilisé « être de gauche si vous ne l’êtes pas » car « Mieux Vivre à Acquigny » se disait de gauche. Mais pour nous les valeurs citées ci-dessus ne sont pas réservées aux partis de gauche mais font appel au bon sens et à l’humanité qui existent en chacun de nous.

 

E Compte-tenu des descriptions faites ci-dessus en votre âme et conscience, quelle décision auriez vous prise ?

E Auriez-vous imposé à cette femme d’annualiser son temps de travail comme l’a fait « Mieux Vivre »  (en rappelant que dans ce cas les heures supplémentaires ne sont pas majorées ni financièrement ni en heures de récupération) ?

E Auriez-vous diminué le pouvoir d’achat de cette femme, mère de six enfants ? Alors que le contexte actuel s’en charge pour chacun de nous.

E N’auriez vous pas cherché d’autres solutions car ils en existent ? En faisant confiance à votre Cœur et à votre Raison vous prendriez sûrement une décision réfléchie et à dimension humaine qui grandit toujours celle ou celui qui la prend.



 
      Pourtant lors de la réunion du conseil municipal du 27 juin 2008 lors des deux délibérations, l’une pour la suppression du poste 35 heures et l’autre pour la création du poste 31 heures, il n’y a eu aucun débat de fond, aucune question des conseillers et adjoints présents. C’est par un vote à l’unanimité que le destin d’une employée municipale s’est décidé ! Il semblerait que l’humanité ne fasse pas partie des éléments qu’une décision pareille nécessite.

 

 

Citation de H. Jackson Brown, à méditer : « On doit prendre les petites décisions avec sa tête et les grandes avec son cœur ».

 

Publié dans Personnel communal

Commenter cet article