Acquigny, le 30 janvier 2009 : attribution de logements

Publié le par ACQUIGNY ESSOR

Les copains d’abord !

 

 

Scandaleux ! Révoltant ! Honteux ! Méprisable !

 

             La liste d’adjectifs pourrait être plus longue concernant le choix et les priorités de « Mieux vivre à Acquigny » en ce qui concerne l’attribution de logement à loyer aidé.

 

            Le 22 janvier 2009, nous avions publié un article sur le fait que les pompiers n’étaient plus, tout comme les seniors et les juniors d’Acquigny, prioritaires à l’accession aux logements. Nous nous interrogions sur les priorités de la municipalité actuelle.

 

            Aujourd’hui, nous avons la réponse et elle n’est vraiment pas glorieuse. Apparemment les Acquigniciens n’ont pas les mêmes droits pour « Mieux vivre à Acquigny ». Il semblerait qu’il y ait les copains de « Mieux vivre » et les autres ! En effet, Madame le maire et son équipe ne se sont pas faits que des amis en faisant un foin pas possible auprès de l’organisme de HLM qui gère les logements à loyer aidé en voulant imposer la fille d’un adjoint et le fils ou la fille d’un conseiller municipal, tous deux en fonction actuellement au sein du conseil, dans les deux logements qui se sont libérés à la résidence les Tourterelles. Même le Directeur départemental de l’office d’HLM a du intervenir pour calmer les ardeurs de « Mieux vivre à Acquigny ». Nous sommes heureux de constater qu’il reste encore des personnes droites et justes, bien évidemment il ne s'agit pas de "Mieux vivre". Madame le Maire et ses conseillers devraient prendre exemple. Certains, pendant la campagne municipale disaient qu’avec « Mieux vivre à Acquigny » ce serait le temps des copains et ils avaient raison ! Madame le maire et son équipe en font la démonstration aujourd’hui sur ce cas que dorénavant nous connaissons. Mais combien d’autres comme celui-ci ignorons-nous ?

 

Voilà ce qui se passe quand on donne du pouvoir, même petit, à une personne ou à une équipe qui n’a qu’une ambition limitée aux proches alors qu’ils devraient traiter tous les Acquigniciens de la même manière.

 

« Si tu veux une maison dans cette résidence il faudra que tu attendes qu’une vieille crève » : disait la femme du conseiller incriminé dans cette histoire à sa fille en traversant les tourterelles, il y a deux ou trois ans. Propos inadmissibles, même s’ils ne viennent pas de l’élu mais de son épouse.

 

Comment peuvent-ils prétendre à une priorité sur l’attribution de logements à loyer aidé alors qu’ils ne veulent pas de nouvelles constructions de ce type ?

 

« Tout le monde comprendra aisément l’inutilité d’un projet de logements aidés en plein centre d’Acquigny dans une zone sensible aux risques d’inondations. » : c’est ce qu’ils ont écrit dans un de leur tract.

 

Cette zone semble à leurs yeux suffisamment inondable pour y interdire des logements mais pas assez pour y mettre une école où des enfants de 3 ans à 10 ans la fréquenteront ! En fait, ils sont contre les logements à loyer aidé, surprenant pour une municipalité de gauche inavouée. En revanche, ils sont tous d’accord pour essayer de profiter de l’existant. Extraordinaire comme raisonnement, vous ne trouvez pas ?

 

Qu'avons nous commis comme faute, nous Acquigniciens, pour mériter cette partialité dont fait preuve « Mieux vivre à Acquigny ? Faut-il leur rappeler la devise de la France : Liberté, Egalité et Fraternité. 

  

En conclusion nous donnerons un petit conseil aux Acquigniciens : si vous avez des demandes à faire à la municipalité, n’oubliez pas de prendre votre carte de membre de « Mieux vivre à Acquigny » car cela devrait vous permettre d’avoir un avis favorable de l’équipe municipale ! Nous le regrettons mais c’est la triste vérité des pratiques de Madame le Maire et de ses collègues du conseil.

 

 

Publié dans Gestion communale

Commenter cet article