Acquigny, le 10 mars 2011 : voie ferrée Rouen-Evreux

Publié le par ACQUIGNY ESSOR

LE CESER PARLE DU TRAIN EN HAUTE NORMANDIE

 

Le CESER signifie Conseil Economique, Social et Environnemental Régional de Haute Normandie.

Lors de sa séance plénière du 31 janvier 2011 et dans le cadre du Grand Paris, le CESER a émis un avis sur le projet de la nouvelle ligne ferroviaire Paris-Normandie et sur le développement du réseau ferré haut normand.

 

En voici quelques extraits :

"La relance de la ligne Rouen – Evreux – Dreux – Chartres et le maintien de la desserte vers Amiens (qui pourrait à terme permettre une liaison rapide Lille - Rouen – Tours – Vierzon) constituent des priorités,"

"La réactivation de la ligne Rouen – Evreux – Dreux – Chartres contribuerait efficacement à l’extension recherchée de l’hinterland."  

"Au niveau régional : compte-tenu de l’importance du trafic local, il ne s’agira pas seulement de bien relier à Paris chacune des localités évoquées ci-après (Bernay, Évreux, Louviers, Yvetot, Vernon…) mais aussi de disposer des capacités permettant de maintenir et de développer les dessertes locales TER (Barentin, Yvetot, Fécamp, Port-Jérôme, Dieppe…), en veillant à cadencer les horaires en concordance avec ceux de la LGV. En outre, une liaison ferroviaire Rouen – Évreux doit demeurer une priorité. Sa réactivation s’inscrirait pleinement dans le développement Nord – Sud en Haute-Normandie."

"Qu’une attention particulière soit apportée à l’axe Nord & Sud : Amiens / Rouen et vers Dieppe, ainsi qu’au projet de liaison Rouen - Evreux."

"Nous proposons tout en gardant les lignes traditionnelles, que le Département de l’Eure soit irrigué par la nouvelle ligne « Paris-Normandie », qu'Évreux et Louviers soient impérativement inclus dans ce nouvel aménagement. C’est pourquoi nous suggérons qu’à partir du « Mantois », il soit utilisé au maximum l’emprise de l’autoroute A13 et de la N154 (A13 Mantes- Chauffour profitant de la transformation en autoroute de la RN13 Chauffour - Évreux ), en installant la ligne nouvelle jusqu'à une nouvelle gare TGV (plateforme de correspondance) au Long Buisson d'Évreux d’où l’on pourrait imaginer la réalisation d’un quartier d’affaires, tout en réactivant la ligne Évreux-Rouen utilisant le tracé et l’emprise de la N154."

"La réactivation de la ligne ferroviaire Rouen-Evreux favoriserait non seulement la poursuite d’études par les étudiants Eurois sur l’Agglomération rouennaise mais pourrait également permettre aux étudiants rouennais de suivre leurs études dans le secteur d’Evreux."

 

Consulter l'avis du CESERhttp://ceser.hautenormandie.fr/fichiers/5_21_313.pdf

 

Voir la synthèse de l'Eure en ligne : http://www.cg27.fr/cg27/accueil_eure_en_ligne;jsessionid=B5DB989EB84D7F04B1D7F0B1F3E606C7?id=11227 

 

"Acquigny Essor" rappelle qu'elle n'est pas opposée à une voie ferrée Rouen-Evreux mais contre le tracé proposé par la région de rouvrir l'ancienne voie traversant Acquigny et la vallée de l'Iton. 

Publié dans Voie ferrée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lola 12/03/2011 18:39


Le CESER,contrairement à ce que l'on pourrait penser,vu sa dénomination,est un frein au développement économique de la Haute-Normandie.
La réouverture de la voie archaïque raserait une vallée déjà construite et qui ne cesse de se construire.Ainsi,la nouvelle école d'Acquigny sera collée à la voie ferrée.On se rappelle,le train qui
avait déraillé au passage à niveau de Saint-Pierre du Vauvray, et qui avait éventré les habitations.Là,nous serions dans le même cas de figure qu'à Saint-Pierre du Vauvray mais à la place des
habitations c'est la future école!!!Si la voie est réouverte comme le voudrait le CESER,qu'adviendra-t-il de cette nouvelle école?On ne pourra la laisser là pour des raisons de sécurité!!!

Les parents des enfants qui fréquentent l'école doivent absolument savoir si un train passera sur cette voie.On ne peut dire que cette voie est conservée au cas où il y aurait la guerre,puisque la
voie est impraticable.S'il y a guerre on ne se mettra pas à construire une voie de chemin de fer .La guerre de maintenant n'est pas celle du film"Le train",tourné ,en partie à Acquigny!!Il ne faut
pas se monter des films.
Il faut la vérité.

La réouverture supposerait,par ailleurs, le départ de l'un des plus gros employeurs de l'Eure qui va s'agrandir.(GEORGIA à HONDOUVILLE).Mettre au chômage des centaines d'ouvriers,vraiment ce CESER
est complètement inconscient.

Raser tous les bâtiments et équipements publics qui sont neufs,des centaines de maisons,le CESER aura vite compris que le mandat des membres qui prodiguent de tels conseils serait très rapidement
compromis.

Le CESER doit faire son travail et demander à Mr Levern le bilan financier de cette réouverture sachant qu'il y a 65 passages à niveau,donc 65 ouvrages à construire,plusieurs centaines de maisons
et de bâtiments publics à raser y compris toutes les procédures juridiques et procès qui s'y rattachent ,sans oublier les centaines d'emplois qui disparaîtraient tant à Hondouville,La
Vacherie,Normanville et Caër.Nous savons que cette ligne ne serait jamais rentable.
Les citoyens ont payé ces études, et,il n'y a toujours aucun résultat.
Que fait l'Etat?Pourquoi ne contrôle-t-il pas ce travail?
Par ailleurs,Mr Levern a fait des études sur les projets alternatifs?Pourquoi ne les publie-t-il pas?Que fait le CESER?Rien

On comprend aisément que la Région ne peut se développer,car,il faut être ouvert,quand un projet ne peut se faire :on dit qu'il ne peut se faire et,on en donne les raisons.Là,ON NE FAIT RIEN.
Si les projets alternatifs avaient été étudiés,au bout de cinq ans les travaux seraient déjà commencés.
C'est l'immobilisme total:l'Etat ne contrôle pas non plus le travail des élus qui sont payés pour travailler:c'est du moins ce que l'on peut penser.


lola 10/03/2011 21:01


On voit que le CESR ne connaît toujours pas son dossier ni les différents tracés qui sont possibles entre Louviers et Rouen.Il mélange la réouverture de la ligne archaïque avec ses 65 passages à
niveau qui est monovoie,ne serait jamais rentable ,et,ne pourrait accueillir que des trains polluants,

et,une autre ligne,

le long de l'A154,qui pourrait être construite,sur l'emprise de l'autoroute, qui n'a rien à voir avec la ligne archaïque.Il n'y a rien à récupérer sur l' ancienne voie au profit d'une ligne
nouvelle le long de l'A154.
Enfin,la LGV,si elle est bien conçue et passe par EVREUX résoudrait le problème de cette liaison EVREUX-ROUEN.
C'est scandaleux que des gens qui sont censés "CONSEILLER" les citoyens, fassent de tels amalgames et de telles erreurs.
Au bout de cinq années d'études,Mr Levern n'a toujours pas rendu ses études sur les projets alternatifs.