Acquigny, le 12 août 2011 : Eclairage public

Publié le par ACQUIGNY ESSOR

Inefficacité, quand tu nous tiens

ACTE IV :

ET LA LUMIERE FUT !

ENFIN...PEUT-ETRE...UN JOUR !

 

 

Définition du mot efficace : se dit de quelqu'un qui remplit bien sa tâche, qui atteint son but, qui aboutit à des résultats utiles : Un employé efficace. Une politique efficace. (Larousse)                   

 

Vérifions si cette définition s'applique à l'action de la municipalité d'Acquigny.

Pour cela, nous allons utiliser un dysfonctionnement d'éclairage public survenu dernièrement au lotissement "Les Tourterelles" et d'une partie de l'allée du jardin d'Edouard.


A quelle date le problème est-il survenu ? Depuis le 1er juillet 2011, date à laquelle les branchements sur le nouveau transformateur ont été réalisés.

La municipalité était-elle au courant de la panne ? Elle a été interpellée sur ce problème qu'à partir du 13 juillet. M. Quéré, adjoint aux travaux, avouant, ce jour là, à Florent Simon que personne de la municipalité avait contrôlé le bon fonctionnement des installations (c'est-à-dire que tout le monde avait de l'électricité et de l'éclairage public) suite à l'opération de changement de transformateur. Ce même M. Quéré n'ayant aucunement honte de dire qu'il ne fait jamais le tour d'Acquigny pour repérer d'éventuels soucis.

Aujourd'hui 12 août 2011, le problème est-il réglé ? Non ! Et le week-end commence...

Mais que font-ils ? Comme d'habitude, rien ! 42 jours que des habitants du village n'ont pas le droit au même service que l'ensemble des Acquigniciens. Il semble que cette équipe municipale soit plus à même à détruire qu'à construire ou à entretenir. Un riverain des Tourterelles nous expliquait qu'il se débrouillait tant bien que mal avec son téléphone portable pour éclairer la serrure de sa porte pour rentrer chez lui. Ceci est une situation inacceptable.

Y a-t-il de l'information de la municipalité auprès des riverains lésés ? Une fois encore, rien ! Pourtant, il n'est compliqué de rassurer et de dire aux riverains concernés que la municipalité s'emploie activement pour rétablir l'éclairage public. Mais ce n'est peut-être pas le cas. 

Quand la situation redeviendra normale ? Un jour...Peut-être... Espérons que ce ne sera pas à la saint glinglin.

 

Pourtant ces riverains payent des impôts locaux comme tout le monde. Impôts, qui pour partis, servent à rémunérer le Maire et les adjoints. Indemnités qu'ils n'hésitent pas à augmenter chaque année comme le prévoit la loi. A ce titre nos élus ont une obligation de résultats. Bravo Mesdames et Messieurs car là c'est le zéro pointé ! Je ne fais rien donc je m'augmente, doit être la nouvelle devise de la municipalité. A moins qu'elle profite de la situation pour faire des économies.


Madame le Maire, Mesdames et Messieurs adjoints et conseillers municipaux, il est temps de vous bouger et de faire régler le problème au plus vite. Et puisque vous n'aurez pas la dépense d'éclairage public durant au moins 42 jours, il serait bon que vous envisagiez une réduction d'impôts locaux pour les riverains lésés et handicapés par cette panne et afin de vous faire pardonner de votre inefficacité avérée !


Publié dans Gestion communale

Commenter cet article

Gérard 17/08/2011 12:01


Chez moi, on appelle çà des bons à rien.
Cdt