Acquigny, le 14 janvier 2010 : Voie ferrée

Publié le par ACQUIGNY ESSOR

LE PRESIDENT DE REGION S’ENTETE !

Voie ferréeM. Le Vern, Président de la région Haute Normandie, continue de se battre malgré le grenelle de l’environnement sur le projet de voie ferrée Rouen-Louviers-Evreux via la vallée de l’Iton.

 

Nous avons lu dans le Paris-Normandie du 14 janvier 2010.

Extrait de l’article :

« Les études se poursuivent sur les itinéraires alternatifs », rappelle pourtant Alain Le Vern. Gros problème à régler : la possibilité de s'affranchir de la réglementation qui bannit tout passage à niveau sur les nouvelles voies ferrées. « Ici, il ne s'agit pas de création mais de réouverture d'une ligne existante, explique Alain Le Vern. Mais si on nous oblige à créer des franchissements pour plus de cinq passages à niveau, ce n'est pas jouable financièrement. » Le dossier est sur le bureau de Jean-Louis Borloo, qui devra dire si les passages à niveau pourront subsister sur la ligne Evreux-Rouen.

 

 

Lire l’article complet :

http://www.paris-normandie.fr/index.php/cms/13/article/288232/Evreux_Rouen___rien_n_est_fait 

 

Nous constatons que seul, le tracé dont il est l’initiateur l’intéresse au plus au point.
 
Comment M. Borloo pourrait t-il autoriser cela, alors qu’il a travaillé avec M. Bussereau, à la demande du Premier Ministre, sur la sécurisation des passages à niveau. Ils ont fait une proposition au Premier Ministre d’un plan complet comprenant vingt mesures s’articulant autour de quatre axes dont l’un d’entre eux est : proscrire toute nouvelle création de passages à niveau sur des lignes ferroviaires ouvertes aux voyageurs (*)

 

La mesure (numéro 20) correspondant à cet axe prioritaire dit : « Veiller, lors de l'instruction des Dossiers Préliminaires de Sécurité (DPS) à ce que les projets de création, mais aussi de « réouverture » de lignes, qui créent de nouveaux services -en général par reconstruction complète de l'infrastructure- sur des sections peu ou plus fréquentées, ne conduisent pas à la création de fait de nouveaux passages à niveau (Etat, EPSF, RFF) » (* )

 

Comment M. Le Vern peut-il encore croire à ce tracé, comportant 67 passages à niveau sur 32 kilomètres. Ne serait t-il pas souhaitable qu’il dépense son énergie sur les autres tracés proposés qui ont plus de chance de voir le jour ?

 

Nous vous informerons de l’évolution de ce projet au fur et à mesure que des informations filtreront.

 

(*) source : http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=2456

 

Publié dans Voie ferrée

Commenter cet article