Acquigny, le 28 mai 2011 : voie ferrée Rouen-Evreux

Publié le par ACQUIGNY ESSOR

QUAND LE MAIRE D'EVREUX EN REMET UNE COUCHE ! 

 

 

Après M. Le Vern, président de la région Haute Normandie et M. Bourlet de la Vallée, président du SCoT c'est au tour de M. Champredon, maire d'Evreux et président de la communauté d'agglomération du Grand Evreux de vouloir nuire à la vallée de l'Iton.

Il annonce, dans le cadre du grand Paris et la ligne grande vitesse Paris-Normandie, clairement la couleur en voulant réouvrir la vieille voie ferrée Rouen-Evreux pour les voyageurs mais aussi pour le frêt à destination d'Orléans et le sud de la France comme ceci est indiqué ci-dessous (cliquez sur la carte pour l'agrandir) : 

 

Carte train 

Déclaration du GEA (Grand Evreux Agglomération) :

"L’irrigation complète du territoire normand, l’oxygénation de Paris grâce au ferroutage, la création de la liaison ferrée Rouen / Evreux, le développement économique renforcé grâce à la proximité de l’agglomération parisienne, les disponibilités foncières pour le Grand Paris, la préservation du corridor écologique que représente la Vallée de la Seine : les avantages de l’option « X » à Evreux sont plus que jamais d’actualité.

Avec l’ensemble de nos partenaires, le Grand Evreux Agglomération continuera d’agir dans le cadre du débat public qui va s’ouvrir pour convaincre de la justesse de cette hypothèse, et appellera toutes celles et tous ceux qui sont intéressés par l’avenir du territoire du Grand Evreux Agglomération à s’y associer."

 

Déclaration de M. Champredon :

"Le scénario d'un embranchement ferroviaire à Evreux, le "X" desservant d'une part la Seine-Maritime et le port du Havre et d'autre part Caen et la Basse-Normandie, apporte une réponse pertinente."

 

Il semble que le combat est loin d'être terminé. Acquigny a déjà pris un coup sur la tête avec la reconnaissance de l'intérêt de cette liaison Rouen-Evreux par le futur SCoT de la CASE. D'ailleurs ce tracé est inscrit dans ce SCoT.  Quid du tracé alternatif longeant la route nationale 154 ?

 

Les Acquigniciens, le moment venu, devront se battre pour sauver Acquigny et la futur école de 4 millions d'Euros.

 

Sources :

www.le-gea.fr

Paris Normandie

La dépêche

Publié dans Voie ferrée

Commenter cet article