Acquigny, le 30 septembre 2011 : à l'écoute des Acquigniciens

Publié le par ACQUIGNY ESSOR

Un quartier en

 

"Les oubliés de la commune" nous ont contacté il y a un quinzaine de jours pour nous expliquer les problèmes qu'ils rencontrent depuis plusieurs mois, années. Nous les remercions de nous avoir contacté et espérons que cet article fera prendre conscience à la municipalité que les Acquigniciens ont des attentes et qu'ils aimeraient qu'on s'occupe d'eux.

Les doléances faîtes auprès de la municipalité par "les oubliés de la commune" nous apparaissent totalement fondées. Nous allons vous les détailler dans cet article.

"Les oubliés de la commune" est l'appellation que se sont données les riverains du lotissement les Vignettes.

 

En colère

Parce que leur quartier n'est pas entretenu par la municipalité ! Encore des Acquigniciens qui se plaignent à juste titre.

Les-oublies-de-la-commune 7713 Les-oublies-de-la-commune 7733

En colère

Parce que depuis deux ans ils signalent qu'un boîtier France Télécom s'enfonce dans la voirie. Deux ans pendant lesquels il n'y a pas eu d'accidents à déplorer alors que ni France Télécom ni la municipalité n'ont pris les choses en main. Pourtant il existe un risque pour les piétons ou les cyclistes quand la luminosité est faible.

Les-oublies-de-la-commune 7723 Les-oublies-de-la-commune 7734

En colère

Car depuis près de trente ans "les oubliés de la commune" réclament à corps et à cris un trottoir rue d'Evreux. Ils attendaient beaucoup du changement de municipalité mais rien ne vient.

Voici le courrier recommandé avec accusé de réception  envoyé le 26 janvier 2010 par les riverains des Vignettes à Madame le Maire. Ce courrier était accompagné d'une pétition signée par les dix huit foyers de ce quartier.

Les-oublies-de-la-commune 7721

Les-oublies-de-la-commune 7727 Les-oublies-de-la-commune 7726

"Les oubliés de la commune" et nous-mêmes ne comprenons pas comment la municipalité a pu dépenser beaucoup d'argent pour une plate-forme permettant d'accueillir la fête foraine une fois par an plutôt que de faire un trottoir sur la rue d'Evreux. Pourtant celui-ci pourrait garantir la sécurité aux enfants se rendant à l'arrêt de bus ou en y revenant chaque jour y compris pendant la période hivernale ou les trajets se font de nuit. Comment peut-on laisser des nourrices agrées circuler avec leur poussette sur la route ? Quand cette municipalité apprendra à définir des priorités dans ses projets ? Il nous semble que la sécurité des Acquigniciens devrait être un facteur très important dans les décisions d'investissement. Madame le Maire et son équipe ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas et ce sera leurs responsabilités qui sera engagées en cas d'accident.

En colère

Car depuis le 26 janvier 2010, date à laquelle le courrier recommandé a été envoyé à Madame le Maire, les riverains des Vignettes n'ont reçu aucune réponse de celle-ci. Ne pas répondre à un courrier recommandé montre tout le mépris que Madame le Maire a pour ses concitoyens ! 

En colère

Parce que Madame le Maire traite les "oubliés de la commune" de "CS". "CS" dans le langage de Madame le Maire signifie "Cas Social". Pourquoi les traite-t-elle ainsi ? Tout simplement parce les riverains des vignettes habitent des logements appartenant à un office de HLM ! Quelle vision simpliste et réductrice de la part du premier magistrat de la commune ! Mais cela ne nous surprend pas, malheureusement.

 

Les riverains des Vignettes voudraient quitter cet état de colère que ne leur convient guère et aspirent à retrouver calme et sérénité. Il appartient à la municipalité de faire ce qu'il faut pour cela. En aura-t-elle le courage ?

Publié dans Gestion communale

Commenter cet article