Acquigny, le 4 décembre 2011 : LGV Paris-Normandie

Publié le par ACQUIGNY ESSOR

Débat public

Source : La Dépêche du vendredi 2 décembre 2011

Val de Reuil : 8 décembre 2011 au théâtre des Chalands (19h/22h)

Publié dans La presse en parle

Commenter cet article

lola 05/12/2011 10:44

Un nouveau scénario, avec de nouveaux emplacements pour les gares fait désormais partie du Débat.C'est le scénario AB.

Le scénario AB jusqu’à Évreux est similaire au scénario B. Il franchit l’Eure pour passer au nord-est d’Évreux. Il poursuit ensuite vers le nord-ouest et franchit l’Iton.


Les deux branches se séparent au nord de ce franchissement.


Cette bifurcation est établie en triangle de manière à permettre les relations entre Rouen et Caen. La branche vers Caen traverse le plateau de Neubourg, puis la vallée de la Risle pour se
raccorder à la ligne Paris – Caen actuelle près de Bernay. . La branche vers Rouen reste en rive gauche de l’Eure. Elle rejoint la ligne actuelle au niveau d’Oissel, à une dizaine de kilomètres au
sud de Rouen, puis poursuit vers le nord comme les scénarios A et B. Différents raccordements sont prévus ...(celui qui nous concerne) : -Un raccordement en triangle vers Évreux permettant d’offrir
des relations Paris – Évreux et Rouen – Évreux Le scénario AB assure la desserte d’Évreux de façon identique au scénario B, que ce soit pour les relations Paris – Évreux et Rouen – Évreux.

Les gares nouvelles

Évreux Le scénario AB offre la possibilité d’une gare nouvelle au droit d’Évreux, comme le scénario B. Cette gare permettrait un temps de parcours depuis Paris réduit pour Évreux (33 minutes), mais
aussi pour Bernay, Lisieux et Caen par les trains semi-directs. Par contre, pour l’accès au centre-ville, un temps d’approche devrait être ajouté. La gare centrale resterait desservie par des
trains qui soit y sont terminus, soit poursuivent en omnibus vers Conches, Serquigny et Bernay. Si le principe d’une gare nouvelle d’Évreux était retenu, celle-ci pourrait être mieux positionnée et
plus accessible que dans le scénario B, avec un emplacement proche de la RN 154.

Louviers – Val-de-Reuil

Les deux scénarios A et B se rejoignent au sud-est de Louviers – Val-de-Reuil de manière à permettre une gare nouvelle à Louviers Val-de-Reuil. RFF a recherché deux positionnements pour cette gare
: en fond de vallée de l’Eure, pour qu’elle soit très accessible par les transports publics (projet de transport en commun en site propre),

ou sur le plateau au sud-est de l’agglomération. Pour des raisons de topographie, le premier emplacement s’avère très coûteux et l’emplacement sur le plateau a été retenu pour le chiffrage des
scénarios. Dans le scénario AB, on peut également envisager une gare nouvelle de Louviers – Val-de-Reuil, au nord de la bifurcation vers Caen. Cela permet d’envisager des arrêts aussi bien des
trains Paris – Rouen ou Évreux – Rouen, que des trains Caen – Rouen, ce que ne permet pas le scénario A. Cette gare nouvelle pourrait se situer dans ce scénario entre Louviers et Elbeuf.


Dans le scénario AB, il est également possible d’imaginer une gare unique au croisement de la RN 154 et combinant les dessertes de Louviers – Val-de-Reuil et Évreux.

Sources:
> www.stratis-online.com – Cartographie : Moviken/Stratis – novembre 2011 Réseau Ferré de France 92 avenue de France 75 013 Paris www.rff.fr CPDP Ligne nouvelle Paris–Normandie 57 avenue de
Bretagne 76 100 Rouen www.debatpublic-Inpn.org – contact@debatpublic-Inpn.org

ACQUIGNY ESSOR 05/12/2011 11:00



Bonjour Lola,


Merci pour ces nouveaux élèments.


Cordialement.