Acquigny, le 18 décembre 2009 : fleurissement

Publié le par ACQUIGNY ESSOR

MAIS QUEL EST LE REMEDE DE GRAND-MERE DE MADAME LE MAIRE ?

Ou

                                                 Dernière minute…

Photos prises entre le 30 août et le 6 septembre 2009 deux mois après l’arrêté de Madame la Préfète interdisant l’arrosage :
Petunia    Surfinia
Parterre de fleurs

Parterre de fleurs 3     Parterre de fleurs 2

Comme elles sont belles ces fleurs. Quel est le secret de la municipalité ?

Comment maintenir des pétunias et des surfinias pendant deux mois sans eau alors que ces plantes en sont gourmandes ? Donnez-nous votre recette.

 

Il n’y a pas de remède miracle ou de magie mais simplement, et une fois de plus, de l’insubordination de la part de « Mieux vivre à Acquigny ». Ils ont pratiqué l’arrosage malgré l’interdiction. Si Madame le Maire a le droit de désobéir effrontément à Madame la Préfète que devons nous faire ? Comme elle ? et l’anarchie prendrait le pouvoir à Acquigny. Madame le Maire, un peu de sérieux. Respectez ce que vous impose Madame la Préfète si vous voulez que les Acquigniciens respectent vos décisions.

Madame le Maire, pourquoi n’avez-vous pas au lendemain du 14 juillet 2009 distribué un papier dans les boites à lettres portant à la connaissance de vos administrés l’arrêté de la Préfète ? Pour cacher la tricherie dans laquelle vous alliez vous jeter à corps perdu ? L’environnement dans tout cela, vous y pensez ? Quand nos rivières baissent de niveau de manière significative c’est l’écosystème qui en pâtit !

 

Quel foutage de « g… » de mettre dans le bulletin municipal d’Automne 2009 paru début octobre un article intitulé « Dernière minute » soit deux mois et demi après la première interdiction totale d’arrosage.

 

 

"Celui qui sait obéir saura ensuite commander." (Confucius)

 

 

 

 

Publié dans Gestion communale

Commenter cet article