Acquigny, le 23 décembre 2009 : sécurité plan d'eau

Publié le par ACQUIGNY ESSOR

Inefficacité, quand tu nous tiensActe I



          Un dimanche de décembre 2008, Florent Simon croise au plan d’eau Patrick COLLET, adjoint. Il en profite pour lui signaler l’état de délabrement des tables. Il lui fait part de ses craintes sur un éventuel risque d’accident et demande à Patrick COLLET de sécuriser ces tables en y interdisant l’accès ou en les retirant. Réponse de l’adjoint : « Tu crois, vraiment ? ».
A ceci Florent Simon répondit : « Patrick, il ne faut pas attendre qu’il y ait un accident pour remédier au problème. En tant qu’élu c’est ta mission de veiller à la sécurité de tous. »














          Un an plus tard, qu’en est-il ?

          Rien n’a changé. Quelle efficacité de la part de Patrick COLLET. Il ne peut même pas justifier son laxisme en prétextant ne pas avoir la charge du « bien être » des habitants ! La sécurité c’est l’affaire de tous. Il pouvait le signaler à Madame le Maire ou à Monsieur Quéré. Peut-être l’a-t-il fait ! Mais dans ce cas on peut dire que l’équipe « Mieux vivre à Acquigny » est d’une inefficacité exceptionnelle.


















         

          Parlons de la sécurité des installations au plan d’eau. En janvier lors des vœux du Maire, l’équipe « Mieux vivre à Acquigny » rappelait qu’une de ses deux priorités pour l’année 2009 était l’aménagement du plan d’eau.

 

« L'aménagement du plan d'eau est aussi une priorité de la municipalité. Le maire a rappelé que le site garderait sa vocation touristique et de loisirs « avec des aménagements pour les enfants, éventuellement les ados, et les pêcheurs pour lesquels il faudra aplanir certaines berges ». (extrait du Paris-Normandie)

 

          Avant cela, ne faut t-il pas réfléchir à un moyen de préserver les futurs matériels et/ou installations ? Madame le Maire pourrait réhabiliter la maison dite « Pestre » à l’entrée du plan d’eau afin d’y installer un gardien chargé de protéger ces équipements. Quand même il aurait été plus agréable d’en profiter cet été plutôt qu’à la saint gla-gla ou pire à la saint glinglin. Heureusement, c’était une priorité ! Pour votre information dans son discours des vœux, l’autre priorité était l’école, cela ne laisse présager rien de bon. A ce rythme, il lui faudra sûrement un deuxième mandat pour mener à terme tous les projets promis pendant les élections.

 

          Il est des moments où il est préférable de se taire, surtout lorsque la priorité est l’inefficacité.

 



Publié dans Sécurité

Commenter cet article