Acquigny, le 31 octobre 2009 : travaux

Publié le par ACQUIGNY ESSOR

PONT DU MOULIN SAINT MARTIN


 

Situé au cœur d’Acquigny à proximité de la mairie et à côté du moulin, le pont permet à la route départementale 836 de franchir le bras canalisé de l’Iton afin qu’il se jette dans l’Eure. Fragilisé par le trafic intense de gros porteurs et par les inondations de 2001, une des culées aval menaçait de s’affaisser. Des conséquences très préjudiciables pour la commune comme la rupture :

-       de la canalisation d’alimentation d’eau désservant les riverains des rues de Pacy et d’Ailly,

-       du réseau local et longue distance de France Télécom,

-       du réseau électrique moyenne tension et cela malgré les initiatives de renforcement prises en 2001.



Ce scénario catastrophe a été évité grâce à l’héroïsme dont a fait preuve nos pompiers, au péril de leur vie, pour dégager les embacles accumulés sous le pont qui étaient bloqués par l’affaissement du tablier.

Huit ans après la première demande de travaux, le conseil général a décidé de les financer cette année. Deux mois de travaux inconfortables et préjudiciables pour nos commerçants et nos visiteurs.


 


Interdire la traversée d’Acquigny du RD836 aux camions de plus de 3,5 T est donc POSSIBLE. Monsieur le Préfet et Monsieur le Président du Conseil Général s’y sont souvent opposés malgré les demandes réitérées des municipalités précédentes. Madame le Maire et son conseil municipal ont aujourd’hui grâce à ces travaux d’une durée de deux mois un argument de poids pour obtenir une interdiction définitive.

AFFAIRE A SUIVRE…

 

Publié dans Travaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rominet72 31/10/2009 12:09


Bonjour, pour information, les rues mentionnées pouvant subir une rupture d'alimentation en eau potable (si effondrement du pont) ne le seraient pas grâce à l'interconnexion avec le réseau d'eau
potable de Pinterville, qui est d'ailleurs ouverte en permanence.


ACQUIGNY ESSOR 31/10/2009 17:44



Bonjour,

Merci pour cette précision mais cette interconnexion n'existait pas à l'époque car elle a été créée par la CASE lors de la réfection du château d'eau il y a à peu près deux ans. Ceci n'était
qu'un bref mais important historique nous amenant à dire que si l'on peut interdire pendant deux mois sur cet axe la circulation aux poids lourds sans qu'à priori personne ne se plaigne
pourquoi ne pourrait-on pas le faire ad vitam aeternam. C'est maintenant à la municipalité de  se servir de cet argument ! N'était-ce pas l'une de leurs promesses de mars 2008 !
Ce que vous dites est vrai aujourd'hui pour l'eau mais qu'en était-il des réseaux électrique moyenne tension d'EDF et local et longue distance de France Télécom
?