Acquigny, le 14 mai 2009 : sécurité

Publié le par ACQUIGNY ESSOR

LA DEFENSE INCENDIE D’ACQUIGNY :
EST-ELLE OBSELETE ?



          En France, un incendie domestique a lieu toutes les 2 minutes. 10 000 personnes en sont victimes chaque année. Quand il ne tue pas, un incendie peut entraîner de graves séquelles physiques, respiratoires, traumatiques et psychologiques (source : haute-normandie.sante.gouv.fr).


          La défense incendie est de la responsabilité du Maire et non de la CASE ou bien d’un quelconque organisme.

 

          Avant de poursuivre la lecture de cet article, nous vous invitons à sortir de chez vous et regarder la borne incendie la plus proche.

 


Elle ressemble peut-être à cela :

 

 

 

Ou à cela :

    

 

Ou encore, à cela :

 

 

 

Ou, comme cet hiver, à cela :

 

 



Ou alors vous faites partie des quelques rares Acquigniciens qui ont une borne incendie à priori en état de fonctionner comme celle-ci :

 

 



Des bornes comme celle-ci, il faut les chercher car elles sont si rares dans notre commune !

 

 

          Que dire de l’état catastrophique du parc de bornes incendie d’Acquigny alors qu’en 2004 il avait été remis à neuf. Même si Madame le Maire n’est pas responsable de l’état de dégradation des bornes elle est, surtout, coupable de ne pas le remettre en état. L’année dernière de nombreuses bornes étaient déjà détériorées. C’est vrai, cela à un coût. Mais à combien Madame le Maire estime-t-elle la vie ou les mutilations de chacun d’entre nous en cas d’incendie ?

 

          De plus, elle ne peut pas ne pas être au courant de cela, car le réseau de défense contre l’incendie doit être vérifié chaque année par un organisme privé qui lui transmet un rapport détaillé sur les travaux à faire. Mais cela a peut-être été abandonné car cela a encore un coût pour Madame le Maire. Par ailleurs, il faudrait que les tests de débit d’eau aux bornes soient exécutés, sur l'ensemble du village, par l’alimentation d'eau en provenance de Pinterville, réseau mis en place par la CASE pour parer à une éventuelle pollution du captage d’Acquigny et qui a servi pendant la rénovation du château d’eau. En effet ces tests, s’ils sont toujours effectués, sont réalisés sur l’eau en provenance du château d’eau qui compte tenu de sa hauteur permet d’avoir les débits minimum réglementés. C’est pourquoi nous souhaitons les voir réaliser sur le réseau de substitution qui pourrait servir à nouveau pour toute la commune.

 

          Pour la petite histoire, il y a quelques temps, une famille de Vernon a déposé plainte contre le Maire de cette ville car leur maison et tous leurs biens ont brulé. Les pompiers qui étaient intervenus rapidement n’ont pu que regarder, impuissant,  le feu anéantir cette maison car la borne incendie ne fonctionnait pas. Cet incendie n’a pas laissé le temps aux pompiers de trouver une autre solution. En effet, avec un feu, c’est la rapidité d’action qui permet de sauver des vies puis les biens. Fort heureusement il n’y a pas eu de mort dans cet incendie.

 

          Alors Madame le Maire, puisque nous savons que vous consultez notre blog, nous vous demandons de réagir rapidement afin de retrouver une défense incendie digne de ce nom à notre village. C’est de votre responsabilité. Les vies et les biens de vos concitoyens sont entre vos mains.

 

Madame le Maire, comme dit le proverbe :
Mieux vaut prévenir que guérir
!

 

Publié dans Sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cédric 16/05/2009 16:38

Je trouve votre article remarquable. Il est vrai que les bouches incendies sont dans un mauvais état mais je pense que cet état n'est pas nouveau.
Le Maire n'est élu que depuis un an mais elle ne peut réparer tous les laisser-aller des 10 dernières années en si peu de temps. Au fait, vous n'étiez pas au pouvoir avant.... Pourquoi n'avez vous rien fait ?



Cdlt,
Cédric

ACQUIGNY ESSOR 25/05/2009 20:11



Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre Blog et en particulier à l’article qui vous fait réagir.


La sécurité est une préoccupation de chaque instant, elle ne peut se satisfaire du prétexte que rien n’a été fait auparavant
pour ne pas y remédier le plus rapidement possible.


Nous n’étions pas au pouvoir mais au service des habitants de la commune quand en 2004, nous avons remis en
état les dispositifs incendie (précisé dans l’article). 


Ce que nous souhaitons avant tout, loin des polémiques, c’est de ne pas avoir à déplorer les conséquences d’un sinistre non
maîtrisable faute d’entretien.


Un élu doit savoir gérer les priorités, rien n’est plus urgent que la sécurité des habitants.


Vous ne trouvez pas ?